03 February 2017

Fruity teacake


Testé à l'instant et adoré*.
Je lutte... et je réussis à dire NON à la 3ème tranche...





 
Pour 1 Fruity teacake
cuit dans 1 moule de 23 x 8 cm
d'après une recette d'Emma Lewis @BBCgoodfood

100 g de cranberries séchées
200 g de gros raisins secs moelleux** (blonds & bruns)
220 ml de thé brûlant
1 orange bio (zeste + jus)
50 g de beurre mou (mais pas fondu)
100 g de sucre roux
1 œuf
220 g de farine
1/2 sachet de levure chimique
+ 2 ou 3 cuillerées à soupe de sucre roux pour la déco

Placer les raisins et les cranberries dans un saladier puis les recouvrir de thé brûlant. Laisser gonfler pendant 30 minutes avant d'ajouter le zeste et le jus d'orange.

Préchauffer le four à 160°C - chaleur ventilée.

Dans un autre saladier, battre le beurre ramolli et le sucre afin de rendre l'ensemble crémeux. Ajouter l’œuf et fouetter de nouveau. Incorporer la farine tamisée avec la levure. Terminer en ajouter les fruits (refroidis) et la totalité du liquide dans lequel ils ont trempé.

Beurrer et chemiser un moule à cake de papier sulfurisé avant d'y verser la pâte. Saupoudrer le dessus de sucre roux.

Enfourner pendant 50 minutes en surveillant la couleur du cake qui ne doit pas trop foncer. Protéger le dessus avec du papier alu dès que la croute aura pris une jolie couleur rousse.

Laisser cuire jusqu'à ce qu'une pique à brochette plantée au cœur du gâteau en ressorte propre.

Poser le moule sur une grille et laisser refroidir complètement avant de démouler.

Ce véritable cake anglais se conserve très bien plusieurs jours... et je le trouve même meilleur le lendemain de sa cuisson.


* Parfait avec un Chaï sans lait.
** J'ai trouvé les + beaux dans mon Monop sous l'appellation Raisins moelleux Monoprix (c'est un mélange de très gros raisins jaunes, rouges et bruns). Et là j'insiste, la réussite du cake repose en grande partie sur la qualité des raisins !

16 December 2016

Comment ça c'est bientôt Noël ?

Toutes mes recettes de fête dans un seul article ! C'est pratique non ?


Vacherin* de Noël aux fruits rouges

Ce vacherin c'est MON dessert de fête !
Mais si pour vous, "Noël sans bûche c'est pas Noël", j'ai la solution* qui va bien...






Pour 1 cercle à pâtisserie de 12 cm de Ø et 6 cm de hauteur
(pour 6 petites portions ou 4 grandes)
3 blancs d’œufs extra-frais à température ambiante (env. 100 g) 
2 fois leur poids de sucre (env. 200 g)

1 sorbet à la framboise ou à la cerise (en quantité suffisante pour remplir le cercle à ras-bord)
1 mélange de beaux fruits rouges frais pour décorer le dessus du vacherin
25 cl de crème liquide "spécial chantilly" très froide
25 g de sucre glace



Les meringues
L'idéal est de commencer par la réalisation des meringues, la veille.

Préchauffer le four à 100°C - chaleur ventilée.

Dans un grand saladier, battre les blancs d’œufs en neige à l'aide d'un batteur électrique. Augmenter la vitesse progressivement. Quand les blancs sont presque fermes, ajouter petit à petit le sucre en pluie tout en continuant à battre. La meringue doit devenir très ferme et bien brillante.

Sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, dresser de fins bâtonnets de meringue de 8 cm de long. Pour cela, utiliser une poche à douille équipée d'une douille lisse de 9 mm. Il y aura plus de meringues que nécessaire mais cela vous permettra de choisir les plus jolies pour la décoration.
Faire cuire pendant 1 heure. Surveiller de temps en temps afin qu'elles restent bien blanches.


Le montage
Poser le cercle à pâtisserie sur un plat de présentation supportant la congélation. Émietter en gros morceaux quelques meringues (les moins jolies) afin de constituer le socle du vacherin. Une fois tassées, elles doivent avoir 1 cm d’épaisseur.
Recouvrir de sorbet jusqu'à mi-hauteur du cercle. Émietter de nouveau quelques meringues (toujours 1 cm) afin de former une couche croustillante, puis remplir de sorbet jusqu'au ras du cercle. Entreposer plusieurs heures au congélateur.

Juste avant de terminer le montage, battre la crème pour obtenir une chantilly bien ferme. La sucrer légèrement avec du sucre glace (le sorbet et la meringue sont déjà très sucrés).

Décercler le sorbet en chauffant le cercle quelques secondes avec un sèche-cheveux. A l'aide d'une spatule, recouvrir tout le tour du vacherin d'une couche de chantilly fine et régulière. Coller les plus jolies meringues tout autour (je coupe l'extrémité des meringues afin d'obtenir un bord bien droit en bas du gâteau).
Recouvrir le dessus de crème chantilly également. Remettre au congélateur pendant 20 minutes puis décorer avec le mélange de fruits rouges. Congeler de nouveau**.

Sortir 15 minutes avant de servir.


* J'ai souvent réalisé ce dessert en forme de bûche et c'est tout aussi joli. La recette est la même. Il suffira d'utiliser un moule à cake étroit (7 cm x 20 cm) chemisé de papier sulfurisé pour faciliter le démoulage. Il faudra également commencer par garnir le fond du moule de sorbet et terminer par la meringue émiettée qui servira de socle au gâteau.
** Si vous faites ce dessert la veille, il faudra le protéger avec 2 couches de film une fois que les fruits auront durci.



---

Kouglof de fête



Un kouglof de fête parfumé à l'orange, je ne connais rien de mieux pour regarder crépiter un feu de cheminée...


Kouglof de Noël


Cette recette donne une brioche très moelleuse et vraiment parfumée. Essayez... Avec un robot pétrisseur ou une machine à pain c'est vraiment facile.



Pour un moule à Kouglof en terre* de 22 cm de diamètre
La garniture
100 g de raisins secs blonds
40 g de fruits confits variés en cubes
40 g d'écorces d'oranges confites en cubes
3 c à s de rhum

La pâte à Kouglof
180 g de lait légèrement tiédi
40 g de sucre
370 g de farine Type 65
1 sachet de levure de boulanger instantanée
2 petits œufs
70 g de beurre mou coupé en morceaux
2 pincées de sel
20 amandes entières pour la décoration
sucre glace pour saupoudrer

Commencer par préparer la garniture. Mettre les raisins secs et les fruits confits dans un bol. Les recouvrir d'eau très chaude et les laisser gonfler pendant 1 heure.

Beurrer le moule à kouglof et disposer une amande dans chaque cannelure. Entreposer au réfrigérateur.

Verser le lait, le sucre, la farine, la levure, les œufs et le sel dans la cuve d'un robot pétrisseur. Pétrir au crochet 2 minutes à vitesse moyenne. Ajouter le beurre en 3 fois sans arrêter de pétrir et poursuivre à vitesse plus rapide 8 minutes de plus. Lorsque la pâte est bien pétrie, ajouter la garniture égouttée et parfumée avec le rhum. Travailler la pâte encore un peu afin de bien répartir les fruits. Au terme du pétrissage, la pâte doit être souple, élastique et se décoller des parois.

Couvrir d'un linge et laisser la pâte se développer 1 heure 30 au moins près d'une source de chaleur douce** et à l'abri des courants d'air. La pâte doit doubler de volume.

Une fois levée, verser la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et lui donner la forme d'une boule bien régulière en la travaillant le moins possible. Faire un trou au milieu de la boule et la déposer dans le moule à Kouglof préparé.

Laisser de nouveau reposer 2 heures au chaud.

30 min avant la fin du temps de repos, préchauffer le four à 170°C, chaleur ventilée.

Lorsque le Kouglof est bien gonflé, le faire cuire pendant 25 à 30 minutes en surveillant sa coloration. S'il dore trop vite, le protéger avec une feuille de papier aluminium.

Démouler dès la sortie du four. Laisser refroidir et saupoudrer de sucre glace.


* Afin d'éviter toute catastrophe au démoulage, il faut toujours "culotter" un moule en terre avant de l'utiliser pour la 1ère fois : beurrer le moule neuf, le mettre 10 minutes au four (th 6 - 180°C), le laisser refroidir puis recommencer (beurrer, chauffer, refroidir). Beurrer à nouveau le moule et l'entreposer 15 minutes au réfrigérateur avant d'y disposer la pâte.
** À l'entrée d'un four chauffé à 30°C ou près d'un radiateur.

 

---

 

Chocolats de Noël | Bouchées aux amandes

Les copines appellent (motivées) pour dire que cette année elles vont faire LEURS chocolats de Noël...
- Il nous faut une recette "facile & zéro matos de pro" !
- Ça tombe bien, j'ai une idée, hé hé !





Pour 50 bouchées
500g de pâte d'amande blanche de bonne qualité
le zeste finement râpé d'une orange bio
25 noisettes mondées et légèrement torréfiées
Petits cubes d'écorce d'orange confite (quantité suffisante pour garnir 25 bouchées)
300g de chocolat noir de bonne qualité (à 61% de cacao)
+ éclats de noisettes et de pistaches pour la déco


Malaxer la pâte d'amande afin de l'assouplir avant d'y incorporer le zeste d'orange. Séparer la pâte en 2 portions égales et former 2 longs boudins. Couper chacun d'eux en 25 morceaux. Vous obtenez alors 50 morceaux de 10g.

Aplatir 1 morceau de pâte au creux de la main, le garnir avec une noisette et former une boule lisse et régulière. Recommencer jusqu'à épuisement des noisettes.

Faire de même avec les oranges confite : garnir chaque morceau de pâte avec 3 petits cubes d'orange.

Couper le chocolat en tout petits morceaux afin de le faire fondre facilement. Pour cela, utiliser une planche à découper et un grand couteau à lame effilée.
Faire fondre le chocolat au bain-Marie. Ce que je fais et qui marche très bien à condition de prendre son temps : utiliser 2 casseroles (1 grande et 1 plus petite). Mettre le chocolat dans la petite casserole. La poser à l'intérieur de la grande casserole et remplir d'eau bouillante jusqu'à mi-hauteur. Attention, aucune goutte d'eau ne doit entrer en contact avec le chocolat.
Ne pas mettre sur le feu. Attendre simplement que le chocolat soit fondu  (20 minutes environ).
A l'aide d'une fourchette, plonger chaque boule de pâte d'amande dans le chocolat. Laisser l’excédent de chocolat s'égoutter avant de déposer les bouchées sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Décorer avec les éclats de noisettes et de pistaches puis laisser figer plusieurs heures dans une pièce fraîche (mais pas au réfrigérateur).

 

---

 

Biscuits de Noël | Boules de neige à la noisette*

Ma copine Lucile trouve que "faire ses biscuits de Noël c'est trop long et trop compliqué..."

Mais alors pas du tout !!!
Démonstration : 10 minutes pour tout préparer + 10 minutes au four = les meilleurs Bredele du monde !

* 3 ingrédients/zéro matos



Biscuits de Noël - Boules de neige à la noisette


Pour 48 biscuits
200g de poudre de noisette
160g de sucre glace
environ 40g de blanc d’œuf non monté (= un peu plus d'un blanc d’œuf)
+ 100g de sucre glace pour la déco



Préchauffer le four à 120° - chaleur ventilée.
Mélanger la poudre de noisette et le sucre glace. Ajouter progressivement et en plusieurs fois le blanc d'œuf jusqu'à ce que vous obteniez une boule de pâte assez ferme.
Diviser la pâte en 4 morceaux que vous roulerez en longs boudins. Couper chaque boudin en 12 morceaux que vous façonnerez en boules régulières.

Verser 100g de sucre glace dans un bol, y déposer 4 boules de pâte et agiter le bol jusqu'à ce qu'elles soient bien recouvertes de sucre. Les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et recommencer jusqu'à épuisement de la pâte.
Faire cuire pendant 10 à 12 minutes. Sortir la plaque du four et laisser refroidir car ces biscuits sont très fragiles tant qu'ils sont chauds.
Ne pas faire cuire les boules de neige trop longtemps car  elles doivent être croquantes à l'extérieur et très moelleuses à l'intérieur.


---


Biscuits de Noël suédois à la cardamome


Sans hésiter mes biscuits d'hiver préférés ! Chez eux, tout me plaît : leur jolie couleur rousse et leur goût de caramel mêlé d'épices. Parfaits biscuits de l'Avent, ils sont faciles à faire et se conservent vraiment longtemps.





Pour 40 biscuits
250 g de farine
1 cuil. à café de bicarbonate alimentaire
160 g de beurre très mou (surtout pas fondu)
240 g de sucre
50 g de Golden syrup (ou de miel d’acacia liquide) 
1 cuil. à café de cardamome en poudre




Préchauffer le four à 170°C - chaleur ventilée.



Dans un grand saladier, tamiser la farine et le bicarbonate.



Dans un autre saladier, mélanger au batteur électrique le beurre mou, le sucre et le Golden Syrup. Verser dans la farine et pétrir à la main jusqu'à ce que les ingrédients soient tout juste incorporés.



Séparer la pâte en 4 portions avec lesquelles vous formerez 4 boudins de 30 cm.



Recouvrir 2 plaques de cuisson de papier sulfurisé et répartir 2 boudins sur chaque plaque en prenant soin de les espacer le plus possible. La pâte va beaucoup s'étaler pendant la cuisson. Aplatir chaque boudin avec la paume de la main. Je récapitule : vous devez obtenir 4 morceaux de pâte de 30 cm le long, de 4 cm de large et d'1 cm d'épaisseur.



Faire cuire à chaleur ventilée pendant 10 à 12 minutes. Les extrémités doivent à peine roussir. Laisser refroidir pendant 5 minutes avant de découper la pâte en diagonale (voir la méthode ici).



Ces biscuits se conservent vraiment longtemps (3 semaines au moins - c'est pratique !)


---


Biscuits de Noël aux épices

Ben voilà, on y est, commence à faire un peu frisquet...
Va falloir penser aux Bredele !


Biscuits de Noël aux épices



Pour 40 biscuits (super épicés et vraiment crouti)
100 g de beurre
100 de vergeoise brune
150 g de Lyle's Golden syrup* ou de miel liquide d’acacia
1 œuf
370 g de farine
3 c à c de
mélange pour pain d'épices (cannelle, anis vert, gingembre, muscade, girofle)
1/4 de c à c de levure chimique
1/4 de c à c de sel


Faire fondre le beurre, la vergeoise et le Golden syrup (ou le miel) dans une petite casserole jusqu'à complète dissolution du sucre. Laisser tiédir.

Dans un grand saladier, tamiser la farine, la levure, le sel et les épices. Faire un puits dans lequel vous verserez le mélange au Golden syrup et l'œuf légèrement battu. Mélanger immédiatement à l'aide d'un batteur électrique équipé des crochets de pétrissage.

Vous devez obtenir une pâte suffisamment ferme pour être roulée en boule. La recouvrir de film et la réserver au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C - chaleur ventilée.
Étaler la pâte très finement (3 mm d'épaisseur) et la découper à l'aide d'emporte-pièces de différentes formes. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et faire cuire pendant 8 minutes. Ils doivent être légèrement dorés. Attendre leur complet refroidissement avant de les décoller de la feuille de papier sulfurisé.



*Golden syrup : sirop de sucre ambré fait à partir de sucre de canne. On le trouve aujourd'hui assez facilement dans le rayon Épicerie anglaise des grandes surfaces, dans les Monoprix, Lafayette gourmet

 

---

 

Biscuits de Noël | Bruns de Bâle | Brunsli 

Ceux-là je les adore. Ils croquent sous la dent mais sont tout fondants dedans.
PAR-FAITS avec une coupette !!!
Bon, avec un café serré ça marche aussi...



Biscuits de Noël - Bruns de Bâle - Brunsli


Pour 50 biscuits*
250 g de poudre d'amande
250 g de sucre en poudre
10 g (2 c à c rases) de cacao en poudre de bonne qualité
2 blancs d’œufs (60 g) montés en neige ferme
+ sucre en poudre pour la déco


Dans un saladier, mélanger la poudre d'amande, le sucre et le cacao en poudre.
Ajouter en plusieurs fois les blancs d’œufs montés en neige (attention, il ne sera peut-être pas nécessaire de tout utiliser). Pétrir jusqu'à ce que la pâte obtenue soit ferme (pas trop quand même) et ne colle plus aux mains.
Couper la boule de pâte en 6. Aplatir un premier morceau entre les mains et le glisser entre 2 feuilles de papier sulfurisé. Puis l'étaler au rouleau à pâtisserie jusqu'à ce que la pâte ait 5 mm d'épaisseur. Saupoudrer légèrement de sucre en poudre et découper les biscuits à l'aide d'un emporte pièce. Les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. 
Recommencer jusqu'à épuisement de la pâte.
Laisser sécher tout une nuit avant de faire cuire pendant 10 minutes dans un four préchauffé à 150°C - chaleur ventilée.
Les biscuits doivent être encore un peu mous à la sortie du four. Ils vont durcir en refroidissant.

* Croquants à l'extérieur et moelleux dedans.

---

 

Sablés suédois amande-cannelle


Beurrés et épicés, ces sablés à la pâte si parfaite (plus fondant, y'a pas !) sont mes incontournables du moment. Essayez un peu de leur résister...
Trop forts ces suédois ! 
 


Pour 40 sablés
180 g de beurre très mou
1 œuf légèrement battu
1 c. à c. d’extrait naturel de vanille
100 g de sucre glace
300 à 320 g de farine
Pour la garniture
80 g d’amandes concassées
1 c. à c. de cannelle
4 + 2 c. à s. de sucre roux
1 œuf légèrement battu

Dans le bol d'un robot équipé du batteur, mélangez le beurre, l'œuf battu, la vanille et le sucre glace jusqu’à ce que la préparation soit bien crémeuse. Ajoutez la farine et battez de nouveau. Vous devez obtenir une pâte sablée très souple mais suffisamment ferme pour être façonnée.

Roulez la pâte en un long boudin de 5 cm de diamètre, enveloppez-le bien serré dans une feuille de papier cuisson et entreposez-le pendant 20 min au congélateur.

Dans un bol, mélangez les amandes, la cannelle et 4 cuillerées à soupe de sucre roux. Sortez la pâte du congélateur, badigeonnez-la d'œuf battu et recouvrez-la du mélange aux amandes. Enveloppez-la de nouveau dans le papier cuisson et remettez-la au congélateur pendant 20 minutes.

Préchauffez le four à 160 °C, chaleur ventilée.

À l'aide d'un couteau bien aiguisé, découpez la pâte en tranches de 7 mm d’épaisseur. Déposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson et saupoudrez-les de 2 cuillerées de sucre roux. Enfournez pendant 10 à 12 min. Le bord des biscuits doit avoir une jolie couleur doré clair.

 

---


Biscuits de Noël | sablés suédois cannelés


Comment ça, "ça fait mémé" les biscuits pour le thé ?
Mais alors, pas du tout !






Pour 35 sablés
110 g de beurre très mou (surtout pas fondu)
50 g de sucre glace
1 blanc d’œuf (30 g)
150 g de farine
1 pincée de sel

Préchauffer le four à 180°C, chaleur ventilée.

Dans le bol d'un robot, travailler le beurre et le sucre glace jusqu'à ce que le mélange soit crémeux. Ajouter la farine, le sel et le blanc d'œuf. Battre de nouveau. Vous devez obtenir une pâte sablée très souple.

À l'aide d'une poche à douille cannelée, former des cercles de pâte sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.

La pâte doit sortir sans forcer de la douille. Si ce n'est pas le cas, c'est qu'elle est trop froide. Ne pas hésiter à la réchauffer en la malaxant dans la poche à douille**.

Réserver 15 minutes au congélateur*** et faire cuire pendant 12 minutes à chaleur ventilée. Les sablés doivent avoir une jolie couleur dorée.

Attendre leur complet refroidissement avant toute manip. 

*  Ne passez pas à côté de ces sablés à la pâte si parfaite... plus fondant, y'a pas !
** Vous pouvez même utiliser un sèche-cheveux pour la ramollir un peu... oui un peu. Si vous exagérez, le beurre fondra et les biscuits s'étaleront à la cuisson. Dommage !
***Très important, croyez-moi. 



---


London Christmas pies | Mince pies


Christmas time is coming. Alors on s'active, on s'organise... car passer Noël sans Mince Pies c'est tout simplement pas possible. Aussi grave que d'oublier de décorer son sapin !
Si l'on en croit nos amis d'Outre-Manche (et ces gens-là savent ce qu'ils font !), manger une de ces tartelettes épicées chaque jour, de Noël jusqu'à la veille de l'Épiphanie, est le plus efficace des porte-bonheur.
Ce sont les fameux Twelve days of Christmas, durée du périple des Rois-mages venus d'Orient pour adorer Jésus à Bethlehem après l'annonce de sa naissance.
Et c'est bien l'étoile du Berger, qui les a guidés jusqu'au divin enfant, que l'on retrouve symbolisée sur le couvercle des Mince pies.

Mince pies


The Mincemeat (pour 2 pots de 0,4 l)
1 citron bio (zeste
& jus)
1 orange bio (zeste & jus)
1 belle pomme coupée en petits cubes
100 g d'écorce d'orange confite coupée en dés
100 g de canneberges (seulement si vous en trouvez)
100 g d'amandes mondées, grossièrement concassées
100 g de raisins du Chili (ils sont très gros, très moelleux et acidulés)
100 g de beaux raisins blonds
100 g de vergeoise blonde
2 c à c (2 tsp) de Mélange pour pain d'épices Espig (cannelle, anis vert, gingembre, muscade, girofle)
1 c à c (1 tsp) de cannelle
3 pincées de noix de muscade râpée

+ 50 g de beurre fondu (ou 50 g de graisse de rognon de bœuf finement détaillée pour la V.O. 100% U.K.)
+ 3 c à s (3 Tbsp) de bon Whisky
+ sucre glace pour la déco

La pâte sucrée (pour 12 Mince pies)
150 g de beurre mou 

100 g de sucre glace
1 œuf battu
250 g de farine



Commencez votre Mincemeat la veille afin que les ingrédients aient le temps de développer et de mêler leurs parfums. Mettre tous les ingrédients dans un grand saladier (à l'exception du beurre et du Whisky) et mélanger régulièrement. Recouvrir d'un linge et entreposer dans un endroit frais jusqu'au lendemain.

Le jour J (ou D day), ajouter le beurre fondu et transvaser dans une terrine assez profonde.

Préchauffer le four à 120°C.

Faire cuire pendant 1 heure 30 à chaleur ventilée. Lorsque le Mincemeat est cuit, le sortir du four et ajouter le Whisky. Maintenant, il ne reste plus qu'à le mettre en pot. Ouf, c'est fait !

Préparer la pâte à l'aide d'un robot. Mélanger le beurre et le sucre. Ajouter l'œuf, puis la farine. Former une boule et réserver pendant une demi-heure au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 160°C.


Abaisser la pâte à 4 mm d'épaisseur et découper 12 cercles de pâte (ben oui, The twelve days, vous vous souvenez ?) à l'aide d'un emporte-pièce. Déposer chaque cercle de pâte dans un moule à tartelettes bien beurré. Garnir de Mincemeat refroidi. Découper 12 étoiles (avec un emporte-pièce) dans les chutes de pâte et en décorer les tartelettes.

Faire cuire pendant 12 à 15 minutes, jusqu'à ce que les Mince pies aient pris une jolie couleur dorée. Laisser refroidir pendant quelques minutes avant de démouler et saupoudrer généreusement de sucre glace...

Let it snow ! Let it snow ! Let it snow !


* Elles ont l'air toutes simples ces tartelettes. Mais ce sont des trésors : une pâte sucrée parfaite qui cache des fruits fondants et épicés. Inoubliable.


---

Brioches danoises pour les matins de fêtes | Kanelsnurrer


Ça, c'est LA brioche des jours de fête.
Je sais, ça a l'air un peu technique... mais en fait pas du tout.
Trop forts ces danois !


Kanelsnurrer - Brioches danoises à la cannelle


Pour 9 brioches

La pâte à brioche
90 ml de lait légèrement tiédi
1 œuf
30 g de beurre fondu
2 pincées de sel
40 g de sucre
240 g de farine T65
1 sachet de levure de boulanger instantanée Francine®

La garniture
40 g de beurre fondu
100 g de sucre roux
4 c. à c. de cannelle
+ 1 jaune d’œuf mélangé à 2 ou 3 cuillerées à soupe d'eau pour dorer les brioches

Dans le bol d'un robot pétrin (ou dans la cuve d'une machine à pain), verser le lait tiédi, le beurre fondu, le sel, le sucre, la farine, la levure et l’œuf. Pétrir à vitesse moyenne pendant 15 minutes. La pâte, lisse et souple, doit se décoller sans difficulté des bords de la cuve.

Ôter la cuve du robot, la couvrir d'un linge et laisser lever la pâte pendant une heure au moins dans un endroit chaud (au-dessus d'un four ou près d'un radiateur).

Lorsque la pâte a doublé de volume, l'étaler sur un plan de travail légèrement fariné et lui donner la forme d'un rectangle de 40 x 30 cm.


Brioches danoises à la cannelle - Kanelsnurrer

 
Badigeonner de beurre fondu toute la surface de la pâte puis saupoudrer de sucre et de cannelle. Plier la pâte en 3 afin d'obtenir 3 épaisseurs.

Étaler la pâte encore une fois et lui donner la forme d'un rectangle de 40 x 30 cm que vous découperez en 9 bandes.

Torsadez chaque bande de pâte.

Enrouler chaque torsade 2 fois autour de votre pouce avant de la déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson. Les 2 extrémités doivent être dissimulées sous la brioche.

Laisser lever les brioches pendant 1h30 dans un endroit chaud à l'abri des courants d'air. Elles doivent presque doubler de volume.

Préchauffer le four à 180°C, chaleur ventilée.

Dorer les brioches à l’œuf et les faire cuire pendant 12 à 15 minutes en les protégeant avec une feuille d'aluminium à mi-cuisson
si nécessaire. Pour rester moelleuses, les brioches doivent cuire et dorer sans excès.



---

 

Julpepparkakor | Biscuits épicés | Biscuits de Noël suédois


Happy holidays !!!


Biscuits épicés de Noël - Julpepparkakor
 
Pour 40 biscuits
100 g de beurre
100 de vergeoise brune
150 g de Lyle's Golden syrup* ou de miel liquide doux
1 œuf
370 g de farine
3 c à c de
Mélange pour pain d'épices Espig (cannelle, anis vert, gingembre, muscade, girofle)
1/4 de c à c de levure chimique
1/4 de c à c de sel

Pour le glaçage (facultatif)
1 blanc d'œuf battu en neige ferme
180 à 200 g de sucre glace
1 poche à douille munie d'un embout très fin (Monop)


Faire fondre le beurre, la vergeoise et le Golden syrup (ou le miel) dans une petite casserole jusqu'à complète dissolution du sucre. Laisser tiédir.

Dans un grand saladier, tamiser la farine, la levure, le sel et les épices. Faire un puits dans lequel vous verserez le mélange au Golden syrup et l'œuf légèrement battu. Mélanger immédiatement à l'aide d'un batteur électrique équipé des crochets de pétrissage.

Vous devez obtenir une pâte suffisamment ferme pour être roulée en boule. La recouvrir de film et la réserver au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C - chaleur ventilée.
Étaler la pâte très finement (3 mm d'épaisseur) et la découper à l'aide d'emporte-pièces de différentes formes. Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et faire cuire pendant 8 minutes. Les pepparkakor doivent être légèrement dorés. Attendre leur complet refroidissement avant de les décoller de la feuille de papier sulfurisé.
Pour glacer les Pepparkakor : ajouter progressivement le sucre glace au blanc d'œuf battu en neige ferme. Le mélange doit être assez épais pour ne pas couler lorsqu'on en décorera les biscuits. Dessiner à la poche à douille les motifs de votre choix et laisser sécher pendant deux heures.
Super épicés et vraiment crouti, les Pepparkakor sont les plus parfaits des biscuits de Noël. Trop forts ces suédois !



*Golden syrup : sirop de sucre ambré fait à partir de sucre de canne. On le trouve aujourd'hui assez facilement dans le rayon Épicerie anglaise des grandes surfaces, dans les Monoprix, Lafayette gourmet

 

---

  

Le vrai de vrai calisson d'Aix

En Provence, pas un Noël sans Calissons... ça serait aussi grave que d'oublier de décorer son sapin !
Le vrai calisson d'Aix
Pour 50 calissons
150 g de melon confit (sans colorant)
50 g de confiture d'abricot
300 g de poudre d'amande fraîchement moulue
200 g de sucre glace
1 c à c d'eau de fleur d'oranger
2 ou 3 gouttes d'extrait d'amande amère (seulement si on aime)

Pour le glaçage royal
1 blanc d’œuf (35 g) battu en neige ferme
150 g de sucre glace

A l'aide d'un hachoir électrique, mixer finement le melon confit et la confiture d'abricot. Transvaser dans le bol d'un robot et ajouter l'eau de fleur d'oranger, l'amande amère (facultatif), la poudre d'amande et le sucre glace. Mélanger jusqu'à ce que la pâte forme une boule.

Mettre la pâte d'amande entre deux feuilles de papier sulfurisé et l'abaisser à 1 centimètre d'épaisseur avec un rouleau à pâtisserie. Retirer la feuille du dessus et laisser sécher la pâte pendant 2 heures au moins.

[Pour la manœuvre (optionnelle) consistant à recouvrir le dessous des calissons de pain azyme (comme ceux du commerce) voir la note 2 en fin de recette.]

Former les calissons à l'aide d'un "découpoir à calissons" ou, si vous n'en avez pas, avec un petit emporte-pièce rond (de 3 cm de diamètre) qui donne aussi un joli résultat. Récupérer les chutes de pâte d'amande et recommencer jusqu'à épuisement.

Déposer les calissons sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé saupoudré (sans excès) de sucre glace. Laisser sécher toute une nuit.

Le lendemain, préparer le glaçage royal en mélangeant l'œuf battu en neige au sucre glace. Le résultat doit avoir la consistance d'une crème fraîche épaisse et ne doit pas être coulant.

Tremper le dessus de chaque calisson dans le glaçage, égoutter et reposer sur le papier sulfurisé. Le glaçage va se lisser tout seul. Laisser sécher toute une nuit dans un endroit tempéré.

Voilà, vous savez tout de la vraie recette du vrai Calisson d'Aix. C'est un peu longuet, mais pas difficile du tout…


Note 1 : j'ai volontairement omis de décrire la manœuvre consistant à recouvrir le dessous des calissons de pain azyme (comme ceux du commerce). On peut très bien le faire à la maison. Et je le fais d'ailleurs sans difficulté (comme sur la photo). Mais c'est de loin ce qu'il y a de plus long. S'il y a des puristes intéressés par le procédé, je l'expliquerai volontiers.

Note 2 : alors la voila ma fameuse manip pour faire des calissons jolis comme tout avec le pain azyme et tout et tout.
Donc, après avoir retiré la feuille de papier sulfurisé du dessus de la pâte d'amande, la remplacer par une feuille de pain azyme (attention, il en existe de différentes épaisseurs... pour les calissons, elle doit être fine). Poser votre emporte-pièce sur la feuille de pain azyme. A l'aide d'un petit couteau bien aiguisé (un Opinel sera parfait aussi) découper l'épaisseur de pain azyme en longeant l'intérieur de l'emporte pièce. Enfoncer ensuite votre emporte-pièce. Voila, c'est fait... vous avez un joli calisson bien découpé. Recommencer jusqu'à épuisement de la pâte après avoir trempé votre découpoir dans un bol d'eau tiède, ce qui lui évitera de devenir collant et assurera une découpe parfaite jusqu'au bout. Laisser sécher toute une nuit et procéder au glaçage comme décrit plus haut.


---

 

Pain d'épice de Noël aux cranberries


Un pain d'épice en habit rouge ? Ben oui, c'est de saison, non ?

Pain d'épices de Noël aux cranberries


Pour un moule à cake
300 g de farine
50g de sucre roux
 2 c à c de Mélange pour pain d'épices Espig (cannelle, anis vert, gingembre, muscade, girofle)
1 c à c de levure chimique
1 c à c de bicarbonate
130 ml de miel liquide doux (acacia / oranger)
130 ml d'eau très chaude
60 g de beurre fondu
200 g de très bonne confiture d'orange (avec de gros morceaux)
200 g (100 g pour incorporer dans la pâte + 100 g pour la déco) de cranberries séchées (bien rouges et pas trop rabougries)

Préchauffer le four à 150° C.
Dans un grand bol mélanger la farine, le sucre, les épices, les levures et le sel. Dans un 2ème bol verser et mélanger le miel, l'eau chaude, la confiture d'orange et le beurre fondu. Ajouter progressivement les ingrédients secs et mélanger jusqu'à ce que la pâte soit homogène. Ça va très vite, cette recette est parfaite. Terminer en ajoutant 100 g de cranberries.

Beurrer un moule à cake et le chemiser de papier sulfurisé (manip obligatoire car la pâte à pain d'épices est une chose très collante). Y verser la pâte et décorer  toute la surface de cranberries.  Recouvrir de 2 épaisseurs de papier alu afin d'éviter que les cranberries ne brunissent et que le pain d'épices ne se colore trop vite. Faire cuire pendant 45 minutes. La lame d'un couteau plantée à cœur doit en ressortir propre.

Voilà, c'est cuit... et cette merveille conserve tout son moelleux vraiment très longtemps (ça c'est l'effet "confiture d'orange").



---

Biscuits de noël finlandais | Finske pinner*

 
Direction la Finlande, heureuse patrie des Finske pinner*, parfaits biscuits de Noël. Pas compliqués et vite faits.
- What else ?
Ben ils restent très bons, très longtemps... qui dit mieux ?



Biscuits de Noël - Finske pinner


Pour 60 biscuits
220 g de sucre
120 g de beurre mou (pas fondu)
1/2 c à c d'extrait d'amande amère
250 g de farine
2 c à c de levure chimique
1 œuf
+ un peu de lait et des amandes effilées pour la déco

Pour le glaçage
150 g de sucre glace
1/2 c à c d'extrait d'amande amère
3 c à s de lait



Préchauffer le four à 160°C - chaleur tournante.

Dans un grand saladier, battre le beurre et le sucre à l'aide d'un fouet (électrique si possible) jusqu'à ce que le mélange s'aère et blanchisse. Ajouter l'extrait d'amande amère et l’œuf. Battre de nouveau pour homogénéiser la préparation. Tamiser la farine et la levure avant de les verser en une seule fois dans le mélange au beurre. Travailler à la main jusqu'à ce qu'une boule de pâte souple se forme. Vous verrez, c'est facile et ça va très vite.
Diviser la pâte en 6 parts que vous étalerez en bandes de 25 x 5 cm. Badigeonner de lait et parsemer d'amandes effilées avant de faire cuire 8 à 10 minutes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Penser à bien espacer les bandes car elles vont gonfler pendant la cuisson. La pâte, qui doit rester souple au centre, doit à peine dorer sur les côtés. Attention, trop cuits, les biscuits seraient secs (dommage) alors que leur texture est tendre.

Laisser refroidir 5 minutes et découper chaque bande de pâte en biais afin d'obtenir 10 à 12 biscuits. Ne pas les déplacer car il reste à les décorer.

Préparer le glaçage en incorporant au sucre glace 2 ou 3 cuillerées à soupe de lait et l'extrait d'amande amère. Ajouter le lait très progressivement car le glaçage doit rester épais afin de ne pas trop s'étaler sur les biscuits. Faire couler le glaçage sur les biscuits à l'aide d'une fourchette trempée dans le mélange ou en utilisant une poche à douille munie d'un embout de 2 millimètres, ce qui est plus pratique.



Biscuits de Noël - Finske pinner


* en norvégien, ça veut dire Bâtons finlandais.



---

 

Drömmar |Biscuits de noël suédois

Comment ça c'est pas encore Noël ?
Ben oui, mais là on s'entraîne...
4 ingrédients archi basiques + zéro matos = de jolis biscuits sablés.
Vite faits et vite cuits. Trop forts ces suédois !



Biscuits de Noël suédois - Drömmar



Pour 50 biscuits
180 g de beurre mou (surtout pas fondu)
170 g de sucre
le zeste finement râpé d'une orange bio (ou 1 c à c d'extrait de vanille ou d'amande amère)
1 c à c de bicarbonate alimentaire
250 g de farine
+ 18 amandes mondées et sucre glace pour la déco

Préchauffer le four à 150°C - chaleur tournante.

Dans un grand saladier, battre le beurre et le sucre à l'aide d'un fouet (électrique si possible) jusqu'à ce que le mélange s'aère et blanchisse. Ajouter le zeste d'orange et le bicarbonate. Battre de nouveau pour homogénéiser la préparation. Terminer en versant la farine en une seule fois. Travailler à la main jusqu'à ce qu'une boule de pâte très souple se forme. Vous verrez, c'est facile et ça va très vite.
Diviser la pâte en 5 parts que vous diviserez en 10 pour obtenir 50 morceaux.
Former des boules bien rondes que vous disposerez (sans les aplatir) sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Bien les espacer car elles vont beaucoup s'étendre pendant la cuisson.
Déposer une amande sur un tiers des biscuits.
Faire cuire pendant 12 minutes en surveillant attentivement. Les biscuits doivent rester très pâles et leur base doit à peine dorer.
Attendre quelques minutes avant de les transférer sur une grille car ils sont fragiles. Ils vont durcir et devenir très croustillants en refroidissant.
Saupoudrer un tiers des biscuits de sucre glace et conserver dans une boîte hermétique.
* Drömmar ça veut dire rêve.


---

 

Biscuits de Noël provençaux | Les navettes

 
 
"Les Navettes* sont les biscuits provençaux de la Chandeleur"... euh, c'est vrai, mais on les adore aussi à Noël en plus des treize desserts !


Biscuits de Noël provençaux - Les navettes


Pour 40 navettes
380 g de farine
180 g de sucre glace
1 pincée de sel
50 g de beurre mou
2 gros œufs
20 ml d'eau de fleur d'oranger de bonne qualité

A l'aide d'un robot, mélanger la farine, le sucre et le sel. Ajouter les œufs et le beurre ramolli. Terminer en versant progressivement l'eau de fleur d'oranger. La pâte doit être assez ferme : vous n'aurez peut-être pas besoin d'utiliser la totalité de l'eau de fleur d'oranger. Former une boule et réserver au réfrigérateur pendant 30 minutes.
Détailler la pâte en 4 morceaux que vous façonnerez en longs boudins d'1,5 cm de section. Couper en tronçons (de 6 cm de long) que vous roulerez sous la paumes de vos mains de façon à en affiner les extrémités.
Déposer les Navettes sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et les entailler profondément dans le sens de la longueur à l'aide d'un couteau bien tranchant. Laisser reposer pendant 2 heures.
Préchauffer le four à 180°C - chaleur ventilée.
Faire cuire pendant 10 à 12 minutes. Bien surveiller car les Navettes doivent à peine dorer (trop cuites, elles seraient dures et sèches... dommage !).

* C'est à bord d'une navette, embarcation de fortune sans voile ni rames, que les Saintes Maries (Marie, Marie-Salomé et Marie-Jacobé) réussirent à gagner le Delta du Rhône après avoir été chassées de Jérusalem... et c'est pour célébrer ce miracle que fut créé le biscuit marseillais en forme de petite barque.


---

 

Biscuits de Noël allemands | Zitronensterne | Etoiles au citron


Évidemment chaque année, sans réfléchir, on fait ses étoiles de Noël à la cannelle !
Et leurs copines au citron alors... faudrait pas les oublier !



Biscuits de Noël - Étoiles au citron - Zitronensterne



Pour 80 petites étoiles (euh non, ça fait pas trop)
400 g d'amandes en poudre (ou finement concassées)
300 g de sucre
2 ou 3 blancs d’œufs montés en neige ferme
le zeste de 3 beaux citrons bio

Pour le glaçage royal
2 blancs d’œufs montés en neige 
160 g de sucre glace
2 gouttes d'huile essentielle culinaire de citron* (facultatif)

Faire préchauffer le four - 150°C à chaleur ventilée.

Mélanger les amandes, le sucre et le zeste des citrons finement râpé. Ajouter progressivement les blancs d’œufs jusqu'à ce que vous obteniez une pâte ferme.

Recouvrir le plan de travail d'une feuille de papier sulfurisé. La saupoudrer de sucre avant d'y abaisser la pâte à 5 mm d'épaisseur (faites comme moi, simplifiez la manœuvre en étalant la pâte entre 2 feuilles de papier sulfurisé... la technique est simple mais efficace. Ne pas hésiter à poudrer la pâte de sucre si elle colle encore un peu.

Découper en forme de petites étoiles à l'aide d'un emporte-pièces. C'est une étape délicate car la pâte est très friable.

Déposer les biscuits sur une feuille de papier sulfurisé et les faire cuire pendant 10 minutes (12 ou 13 minutes si le four n'a pas de cuisson à chaleur ventilée). Ils doivent à peine commencer à dorer. Trop cuits, ils seraient secs (dommage !). Ils seront encore mous à la sortie du four... normal,  ils vont beaucoup durcir en refroidissant.

Laisser refroidir les étoiles quelques minutes avant de les décoller du papier de cuisson et de les ranger sur une grille.

Dans un grand bol, préparer le glaçage royal en mélangeant les blancs d’œufs montés en neige ferme et suffisamment de sucre glace pour obtenir un mélange crémeux. Je conseille de faire le glaçage en 2 fois : il aura une meilleure tenue. Terminer éventuellement par 2 gouttes d'huile essentielle de citron**.

Tremper le dessus de chaque biscuit dans le glaçage, laisser égoutter le surplus et retourner rapidement l'étoile afin d'éviter les coulures. 

Laisser sécher plusieurs heures. Le glaçage devient alors brillant comme de la neige.

Les Zitronensterne sont les parfaits petits biscuits à offrir : ils sont très beaux et on peut les conserver plusieurs semaines. Je préfère quand même vous prévenir : leur résister n'est à la portée du premier venu.

* Les huiles essentielles ne doivent jamais être consommées pures. Elles sont déconseillées aux personnes allergiques, aux jeunes enfants, aux femmes enceintes ou qui allaitent.


---

 

London Christmas cake | Gâteau de Noël aux épices

Aujourd'hui, gros dossier ! Ben oui, le Christmas cake c'est du sérieux...
Toute famille britannique qui se respecte se doit d'avoir SA recette et personne n'oserait faillir à la tradition.
Donc, sans réfléchir, au début du mois de décembre, on fait son pudding de Noël et son Christmas cake. Oui, parce qu'il faut bien patienter 2 à 3 semaines avant d'avoir le droit de goûter à ces douceurs.



Christmas cake

À préparer la veille 
200 g de très bonne marmelade d'orange (avec de gros morceaux) 
1 citron bio (zeste et jus)
1 orange bio (zeste et jus)
2 pommes râpées
100 g d'écorce d'orange confite coupée en petits dés
250 g de raisins secs blonds 
250 g de raisins secs du Chili (ils sont très gros, très moelleux et ont un bon goût acidulé)
1 c à c  de cannelle moulue 
1 c à c de Mélange pour pain d'épices Espig
6 c à s de Whisky

Pour le jour J
100 g de beurre à température ambiante 
100 g de vergeoise blonde (ou de sucre roux)
3 c à s de Golden Syrup ou de miel doux liquide
2 gros œufs ou 3 petits
180 g de farine 
120 g de poudre d'amande 
1 c à c de sel
 
Pour la déco 
100 g de sucre glace
2 ou 3 c à s d'eau
des fruits confits et des fruits secs selon votre goût



La veille, mélanger dans un petit saladier, les raisins, l'écorce d'orange confite, les pommes râpées, le zeste et le jus des agrumes, les épices, le Whisky et la marmelade d'orange. Couvrir d'un film et réserver au frais jusqu'au lendemain.

Le jour même, dans un grand saladier, battre le sucre et le beurre jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux. Ajouter le Golden Syrup (ou le miel) et les œufs. Battre pour homogénéiser. Incorporer enfin la poudre d'amande, la farine et le sel. Ajouter le mélange de fruits à la pâte et mélanger délicatement afin de bien répartir les fruits.

Préchauffer le four à 160°C.

Chemiser un moule (mesurant idéalement 18 cm de diamètre et 8 cm de profondeur) de papier sulfurisé beurré et faire cuire à chaleur ventilée pendant 1 h 30. Après 30 minutes de cuisson, recouvrir le moule d'une feuille de papier aluminium afin de protéger la surface du gâteau qui ne doit surtout pas brunir.

Démouler le gâteau et le laisser refroidir sur une grille avant de l'emballer d'une couche de papier sulfurisé et d'une deuxième couche de papier aluminium. Maintenant il ne reste plus qu'à patienter 2 ou 3 semaines avant de goûter à cette merveille.

Le grand jour est enfin arrivé !
Déballer le Christmas Cake et préparer un glaçage en mélangeant le sucre glace et l'eau. Glacer le dessus du gâteau avant de le décorer de fruits secs et de fruits confits.

Voilà, c'est prêt et qu'est-ce que c'est joli !
Le Christmas Cake, dont la texture est assez dense, se déguste coupé en très fines tranches. Vous verrez, ses parfums d'agrumes et d'épices mêlés transformeront tous vos Tea time en dînettes de fête...


---

 

Mandelmonde | Biscuits de Noël allemands | Lunes aux amandes

 
Ces petites lunes recouvertes de glaçage nacré illuminent depuis toujours mes nuits de Noël.

Biscuits de Noël - Petites lunes aux amandes - Mandelmonde

Pour 40 petites lunes
300 g de poudre d'amande (ou 350 g si vous hachez vous-même vos amandes)
250 g de sucre
2 blancs d'œufs montés en neige
le zeste finement râpé d'une orange bio (ou d'un citron)

Pour le glaçage royal
1 blanc d'œuf (35 g) battu en neige ferme
150 g de sucre glace

Faire préchauffer le four (150°C).

Mélanger les amandes, le sucre et le zeste d'orange. Ajouter progressivement les blancs d'œufs jusqu'à ce que vous obteniez une pâte ferme et non collante.
Ne pas hésiter à poudrer la pâte de sucre si elle colle encore un peu.
Abaisser la pâte à 5 mm d'épaisseur. Entre deux feuilles de papier sulfurisé c'est très facile. Découper vos petites lunes à l'aide d'un emporte-pièces.
Déposer les biscuits sur une feuille de papier sulfurisé et faire cuire pendant 10 à 12 minutes si le four est à chaleur tournante (quelques minutes de plus si ce n'est pas le cas). Veiller à ne pas les faire cuire trop longtemps car ils seraient secs. Ils vont durcir en refroidissant.
Pendant ce temps, préparer le glaçage royal en mélangeant l'œuf battu en neige au sucre glace. Le résultat doit avoir la consistance d'une crème fraîche épaisse et ne doit pas être coulant.
Quand les biscuits sont cuits, les laisser refroidir quelques minutes avant de les décoller du papier de cuisson et de les ranger sur une grille.
Tremper la face supérieure de chaque petite lune dans le glaçage, égoutter et reposer sur la grille. Le glaçage va se lisser tout seul. Laisser sécher toute une nuit dans un endroit tempéré.


---

 

Butterbredele | Sablés de Noël

 
Les cheminées se mettent à fumer et, partout en ville, ça sent bon le marron chaud. Ça, c'est le signe qu'il est temps de penser à faire ses Bredele.


Pour 40 petits sablés de Noël
250 g de farine
125 g de sucre
50 g de poudre d'amande
125 g de beurre tempéré
1 œuf + 2 jaunes

+ le zeste râpé d'une orange ou d'un citron bio
et/ou 1 c à c (1 tsp) de Mélange pour pain d'épices Espig (cannelle, anis vert, gingembre, muscade, girofle)
+ 1 jaune d'œuf détendu avec 1 c à s (1 Tbsp) d'eau pour dorer les biscuits

Préchauffer le four à 160° C.

Préparer la pâte dans le bol d'un robot. Commencer par mélanger la farine, le sucre et la poudre d'amande. Ajouter l'œuf entier, les deux jaunes et le beurre ramolli. Battre jusqu'à ce que la pâte forme une boule (30 secondes tout au plus). Abaisser la pâte à 3 ou 4 mm d'épaisseur et découper les sablés à l'aide d'un petit emporte-pièce (4 cm de diamètre environ) de la forme de votre choix.

Déposer les sablés sur une feuille de papier sulfurisé et les dorer au jaune d'œuf avant de les faire cuire pendant 12 minutes à chaleur ventilée. Le bord des biscuits doit à peine dorer.

Voilà les Bredele sont déjà prêts. Vite faits et vraiment beaux.

Vous pouvez décorer votre sapin avec quelques Bredele... n'oubliez pas alors de faire un petit trou dans chaque biscuit avant la cuisson.

---

 

Florentins minuscules

 
Des florentins minuscules ? Ben oui comme ça on peut en manger plus... sans (trop de) scrupules.




Pour 20 florentins minuscules
100 g de crème fraîche épaisse
50 g de miel liquide
50 g de sucre roux
25 g de beurre
100 g d'amandes effilées
50 g de cranberries séchées et coupées en tout petits morceaux
50 g de dés d'écorce d'orange confite



Dans une casserole à fond épais, faire fondre la crème, le beurre, le sucre et le miel. Poursuivre la cuisson à feu moyen (le mélange doit faire de petites bulles) pendant 5 à 7 minutes. Vous devez obtenir un caramel clair qui épaissira en refroidissant.
Dans un saladier, mélanger les amandes et les fruits secs et ajouter le caramel lorsqu'il aura suffisamment tiédi.
Faire chauffer le four à 180°C - chaleur ventilée.
Sur deux plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé, déposer en les espaçant suffisamment (les florentins vont s'étaler en cuisant), 20 petits tas de préparation que vous aplatirez avec le dos d'une cuillère trempée dans de l'eau (eh oui, ces petites choses sont très collantes).
Enfourner 7 minutes à 180°C sous étroite surveillance... car si un florentin se doit d'être doré, en aucun cas il ne doit être calciné. Laisser complètement refroidir avant de décoller les florentins de la feuille de cuisson.
Conserver dans une boite hermétique en séparant chaque couche avec du papier sulfurisé.

---

 

Mandelhernele | Petites cornes aux amandes

Cette année, au pied du sapin, ce sera mandarines, verre de lait et Mandelhernele pour accueillir le père Noël. Peut-être qu'il voudra bien rester... cette fois.


Pour 40 Mandelhernele (le plus fondant des biscuits de Noël)
200 g de poudre d'amande
200 g de sucre
le zeste râpé d'une orange bio
3 petits blancs d'œufs non battus
3 petits jaunes d'œufs + 2 c à s d'eau pour dorer
environ 250 g d'amandes hachées

Préchauffer le four à 180° C.

Dans un saladier, mélanger la poudre d'amande, le zeste d'orange et le sucre. Ajouter progressivement les blancs d'œufs de façon à obtenir une pâte suffisamment ferme pour être façonnée. Il ne sera peut-être pas nécessaire de mettre la totalité des blancs.

Former des petits boudins de pâte, les badigeonner de jaune d'œuf (préalablement détendu avec un peu d'eau) et les enrober d'amandes hachées. Leur donner la forme de petits croissants avant de les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Faire cuire pendant 10 minutes. Les Mandelhernele doivent à peine dorer. Attendre leur complet refroidissement avant de les décoller de la feuille de papier sulfurisé.



---

 

Mendiants aux chocolat blanc


Si facile à faire que j'appellerais pas ça une recette. C'est juste une idée...


Pour 25 mendiants
200 g chocolat blanc de très bonne qualité
et pour décorer : des amandes mondées, des écorces d'orange confite, des pistaches natures mondées, des pignons de pin

Casser le chocolat en morceaux pour le faire fondre au bain-Marie (la température ne doit pas dépasser 45/50°C).
Remuer souvent jusqu'à ce que le chocolat fondu soit lisse et brillant.
Recouvrir une plaque à pâtisserie d'une feuille de papier sulfurisé sur laquelle vous déposerez 5 cuillerées à café de chocolat fondu. Les étaler avec le dos de la cuillère pour leur donner la forme d'un disque de 4 cm de diamètre. Poser sur chaque mendiant une amande, 2 pignons, 2 pistaches et quelques dés d'écorce d'orange confite.
Recommencer jusqu'à épuisement des ingrédients.
Laisser durcir pendant deux heures dans une pièce fraîche (mais pas au réfrigérateur) avant de décoller les mendiants de la feuille de papier.


---

 

Petites lunes aux pignons | Pignolats


Noël sans ces petits croissants de lune est ici, en Provence, une chose impensable... aussi terrifiante que de passer Noël sans sapin!





Pour 40 à 50 petites lunes
150 g de pignons finement concassés
150 g d'amandes (mondées ou pas) finement concassées
300 g de farine, T65 de préférence
2 blancs d’œufs
4 c à s d'eau de fleur d'oranger
300 g de sucre
40 ml d'eau

Pour décorer

1 blanc d’œuf
150 g environ de pignons





Préparer un sirop en faisant fondre à feu doux 300 g de sucre dans 40 ml d'eau. Retirer du feu.

Dans un grand saladier, mélanger les pignons, les amandes, la farine, les 2 blancs d’œufs et l'eau de fleur d'oranger jusqu'à ce que l'ensemble soit homogène.
Ajouter ce mélange au sirop et remettre à chauffer quelques minutes sans jamais cesser de remuer. Il s'agit là de l'étape très collante de la recette ! Ne pas vous décourager, le plus dur est fait.
Quand la pâte est suffisamment ferme, la transvaser dans un autre récipient pour accélérer son refroidissement. La pâte va alors se raffermir.
Si la pâte vous paraît toujours trop molle, vous pouvez lui ajouter très progressivement des amandes, des pignons, du sucre et de la farine en parts égales.

Faire préchauffer le four (150°C)

À l'aide d'une petite cuillère, prélever des petits morceaux de pâte que vous façonnerez en forme de petits croissants. Les disposer sur une feuille de papier sulfurisé.
Badigeonner chaque biscuit de blanc d’œuf à l'aide d'un pinceau. Il ne reste plus qu'à les recouvrir de pignons... j'avoue quand même que c'est un peu long. Badigeonner de nouveau de blanc d’œuf et faire cuire pendant 15 petites minutes si votre four est à chaleur tournante (un peu plus longtemps si ce n'est pas le cas). Les Pignolats doivent tout juste commencer à dorer et leur cœur doit rester moelleux.
Voilà, c'est prêt... et je pars choisir mon sapin !


---

 

Étoiles de Noël à la cannelle | Zimtsterne


Pas question de passer Noël sans Zimtsterne, cet irrésistible biscuit qui mêle la délicate saveur des amandes à celle des épices... sous une couche croquante de glaçage royal.



 
Pour 80 petites étoiles
400 g d'amandes en poudre (ou très finement concassées)
300 g de sucre
2 ou 3 blancs d’œufs montés en neige
le zeste d'un citron
2 c à c de cannelle
1 c à c de Quatre-épices ou de Mélange pour pain d'épices Espig (cannelle, anis vert, gingembre, muscade, girofle)

Pour le glaçage royal
1 blanc d’œuf monté en neige
du sucre glace

Faire préchauffer le four (150°C).


Mélanger les amandes, le sucre, le zeste de citron et les épices. Ajouter progressivement les blancs d’œufs jusqu'à ce que vous obteniez une pâte ferme.

Saupoudrer le plan de travail de sucre en poudre et y abaisser la pâte à 5 mm d'épaisseur. Découper en forme de petites étoiles à l'aide d'un emporte-pièces. C'est une étape délicate car le pâte est très friable. Ne pas hésiter à poudrer la pâte de sucre si elle colle encore un peu.

Déposer les biscuits sur une feuille de papier sulfurisé beurré et faire cuire pendant 10 à 12 minutes si le four est à chaleur tournante (quelques minutes de plus si ce n'est pas le cas). Veiller à ne pas les faire cuire trop longtemps (ils seraient secs) : ils vont durcir en refroidissant.

Pendant ce temps, préparer le glaçage royal en mélangeant le blanc d’œuf monté en neige et suffisamment de sucre glace pour obtenir un mélange crémeux.

Quand les étoiles sont cuites, les laisser refroidir quelques minutes avant de les décoller du papier de cuisson et de les ranger sur une grille.

Recouvrir chaque étoile de glaçage à l'aide d'une lame de couteau plat et laisser sécher. Le glaçage devient alors brillant comme de la neige.
Voilà c'est prêt et pas besoin d'attendre pour les croquer.

Les Zimtsterne sont les parfaits petits biscuits à offrir (puisqu'on peut les conserver plusieurs semaines), mais j'avoue que leur résister est au-dessus de mes forces.




---

 

Leckerli de Bâle | Basler Leckerli



Le vent de Noël souffle dans ma cuisine... Mes Leckerli sont au four et le parfum des épices qui se mêle à celui des écorces d'orange me fait tourner la tête.






Pour 50 Leckerli
150 g d'amandes concassées (mondées ou pas)

150 g d'écorces d'orange et de citron confites coupées en petits cubes
1 c à c de cannelle
1 c à c de Mélange pour pain d'épices Espig (cannelle, anis vert, gingembre, muscade, girofle)
350 g de farine
10 g de bicarbonate (ou de levure chimique)
450 g de miel doux liquide
130 g de sucre


Pour le glaçage
150 g de sucre glace
1/2 jus d'orange ou de citron

Préchauffer le four à 150°C - chaleur ventilée.

Mélanger les amandes, les écorces, les épices, la farine et le bicarbonate. Faire chauffer le miel dans une casserole et y faire fondre le sucre avant d'y ajouter le premier mélange. Armez-vous d'une spatule un peu costaude (la pâte à Leckerli est une chose robuste et très collante) et pétrir jusqu'à ce que l'ensemble soit homogène.

Recouvrir une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé beurré et y abaisser la pâte (1 cm d'épaisseur) avec les mains - c'est la seule solution !

Mettre au four et faire cuire pendant 10 à 12 minutes si le four est à chaleur tournante (quelques minutes de plus si ce n'est pas le cas). Pour garder son moelleux, la pâte à Leckerli doit rester claire et molle puisqu'elle durcit en refroidissant.

Pendant la cuisson, préparer le glaçage en ajoutant très progressivement le jus d'orange ou de citron au sucre glace. Le résultat ne doit pas être trop liquide.

Sortir la pâte du four et la découper immédiatement en petits carrés de 3 x 3 cm. Tremper la face supérieure de chaque Leckerli dans le glaçage au sucre et laisser sécher sur une grille.

Voilà, c'est prêt et le plus difficile est à venir : attendre deux ou trois jours (leur saveur et leur consistance vont s'améliorer) avant de les goûter, puis de les dévorer ! Les Leckerli se conservent très longtemps... mais pour Noël il n'y en aura plus ! Il faudra de recommencer...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...