17 March 2014

Gâteau fondant chocolat-noisettes


Vraiment fondant dedans... c'est MON meilleur gâteau au chocolat du moment !!!
En plus, il reste au top pendant 2 ou 3 jours.
Pratique pour faire son dessert la veille du D.day.



Pour un moule de 20 cm
200 g de chocolat noir à 52% de cacao
100 g de beurre
200 g de sucre en poudre
1 œuf entier
3 œufs, blancs et jaunes séparés
50 g de poudre de noisette

Préchauffer le four à 150°C, chaleur ventilée. Beurrer un moule à manqué à charnière avant de l'entreposer au réfrigérateur.

Faire fondre au micro-ondes (programme décongélation) le chocolat et le beurre coupé en petits morceaux. Mélanger avec une spatule afin d'homogénéiser l'ensemble.

Fouetter pendant 5 minutes au batteur électrique un œuf entier et 3 jaunes avec le sucre. Le mélange va blanchir et s'aérer.

Battre les 3 blancs restant en neige ferme.

Verser le mélange œuf-sucre dans le chocolat fondu. Ajouter la poudre de noisette. Bien lisser le tout avant d'incorporer délicatement les blancs en neige en 3 fois.

Verser la pâte dans le moule et faire cuire pendant 20 à 25 minutes à 150°C. L'intérieur du gâteau ne doit pas être complètement cuit, il se solidifiera en refroidissant.

Laisser complètement refroidir avant de démouler.

14 February 2014

Beurre d'érable

Pas d'affolement. Pas de beurre dans ce beurre-là...



Pour un petit pot
250 ml de sirop d’érable
30 ml de sirop de riz (dans les épiceries bio) ou de sirop de glucose ou de miel doux (mais il parfumera un peu le sirop d'érable)
1 thermomètre de cuisson

Dans une casserole, mélangez le sirop d’érable et le sirop de riz. Portez le mélange à ébullition et poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la température atteigne 111°C. Cela prendra une quinzaine de minutes.
Une fois la température atteinte, mettez la casserole dans un saladier remplie d’eau froide pour faire refroidir le mélange. Attention aux éclaboussures. Il ne doit pas y avoir d'eau dans la casserole.
Quand la température est retombée à 20°C, fouettez avec un batteur électrique pendant 3 minutes. Le sirop va blanchir et devenir crémeux. Versez le dans un pot à confiture et réserver au frigo pendant 2 heures.
Vous pouvez vous en servir pour tartiner du pain, des crêpes, des pancakes, pour sucrer des yaourts...

03 February 2014

Rose bonbon - Guimauves


Rouge cerise, jaune citron, vert amande et rose bonbon !!!




Pour un moule carré de 25 x 25 x 4 cm
70
g de blancs d’œufs à température ambiante (environ 2 blancs)
20
g de gélatine (10 feuilles de 2 g)
530
g de sucre
15
cl d'eau
1
c à s de sirop de glucose (de miel doux liquide)1 c à s d'extrait naturel de vanille
colorant rouge ou autre, selon la couleur souhaitée (facultatif)
un peu de sucre glace tamisé

Huiler le moule et le chemiser de papier sulfurisé (soigner particulièrement les angles). Huiler le papier sulfurisé et réserver.

Verser le colorant dans les blancs d’œufs et les monter en neige. Lorsque la masse commence à devenir ferme, ajouter 30
g de sucre tout en continuant à battre.

Faire tremper les feuilles de gélatine dans un peu d'eau froide pendant 1à minutes afin de les réhydrater.

Dans une casserole, préparer un sirop avec le sucre restant (500
g), le sirop de glucose et 15 cl d'eau. Faire cuire jusqu'à 110°C (si vous n'avez pas de thermomètre, pas de panique, on peut très bien s'en passer... je n'ai pas attendu d'en avoir un pour faire des guimauves. Il suffit de faire cuire le sirop pendant 5 à 6 minutes à partir de l'ébullition. Il s'épaissit mais reste transparent et constellé de grosses bulles. Retirer la casserole du feu et ajouter la vanille.

Essorer la gélatine avant de la faire fondre au bain-marie.

Tout en les fouettant au batteur électrique, verser très progressivement le sirop de sucre encore brûlant sur les blancs d’œufs puis la gélatine fondue. Continuer à battre jusqu'à ce que l'ensemble tiédisse.

Verser la guimauve dans le moule chemisé, saupoudrer de sucre glace (à l'aide d'une passoire fine) et attendre patiemment 24 heures avant de démouler. Passer la lame d'un couteau entre le moule et le papier entourant la guimauve. Retourner le moule sur votre plan de travail protégé par une feuille de papier sulfurisé. Le démoulage ne devrait offrir aucune résistance. Retirer délicatement le papier et saupoudrer le tout de sucre glace. Pour le découpage, le plus simple et le plus efficace est d'utiliser de longs ciseaux. Détailler en bandes ou en cubes et saupoudrer une dernière fois de sucre glace.

Voilà, c'est prêt... jamais vous n'aurez mangé de guimauves aussi fondantes et moelleuses !

23 December 2013

London Christmas - Mince pies

Ma recette de Noël préférée*...

Christmas time is coming. Alors on s'active, on s'organise... car passer Noël sans Mince Pies c'est tout simplement pas possible. Aussi grave que d'oublier de décorer son sapin !
Si l'on en croit nos amis d'Outre-Manche (et ces gens-là savent ce qu'ils font !), manger une de ces tartelettes épicées chaque jour, de Noël jusqu'à la veille de l'Épiphanie, est le plus efficace des porte-bonheur.
Ce sont les fameux Twelve days of Christmas, durée du périple des Rois-mages venus d'Orient pour adorer Jésus à Bethlehem après l'annonce de sa naissance.
Et c'est bien l'étoile du Berger, qui les a guidés jusqu'au divin enfant, que l'on retrouve symbolisée sur le couvercle des Mince pies.



The Mincemeat (pour 2 pots de 0,4 l)
1 citron bio (zeste & jus)
1 orange bio (zeste & jus)
1 belle pomme coupée en petits cubes
100 g d'écorce d'orange confite coupée en dés
100 g de canneberges (seulement si vous en trouvez)
100 g d'amandes mondées, grossièrement concassées
100 g de raisins du Chili (ils sont très gros, très moelleux et acidulés)
100 g de beaux raisins blonds
100 g de vergeoise blonde
2 c à c (2 tsp) de Mélange pour pain d'épices Espig (cannelle, anis vert, gingembre, muscade, girofle)
1 c à c (1 tsp) de cannelle
3 pincées de noix de muscade râpée

+ 50 g de beurre fondu (ou 50 g de graisse de rognon de bœuf finement détaillée pour la V.O. 100% U.K.)
+ 3 c à s (3 Tbsp) de bon Whisky
+ sucre glace pour la déco

La pâte sucrée (pour 12 Mince pies)
150 g de beurre mou 

100 g de sucre glace
1 œuf battu
250 g de farine


Commencez votre Mincemeat la veille afin que les ingrédients aient le temps de développer et de mêler leurs parfums. Mettre tous les ingrédients dans un grand saladier (à l'exception du beurre et du Whisky) et mélanger régulièrement. Recouvrir d'un linge et entreposer dans un endroit frais jusqu'au lendemain.

Le jour J (ou D day), ajouter le beurre fondu et transvaser dans une terrine assez profonde.

Préchauffer le four à 120°C.

Faire cuire pendant 1 heure 30 à chaleur ventilée. Lorsque le Mincemeat est cuit, le sortir du four et ajouter le Whisky. Maintenant, il ne reste plus qu'à le mettre en pot. Ouf, c'est fait !

Préparer la pâte à l'aide d'un robot. Mélanger le beurre et le sucre. Ajouter l'œuf, puis la farine. Former une boule et réserver pendant une demi-heure au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 160°C.

Abaisser la pâte à 4 mm d'épaisseur et découper 12 cercles de pâte (ben oui, The twelve days, vous vous souvenez ?) à l'aide d'un emporte-pièce. Déposer chaque cercle de pâte dans un moule à tartelettes bien beurré. Garnir de Mincemeat refroidi. Découper 12 étoiles (avec un emporte-pièce) dans les chutes de pâte et en décorer les tartelettes.

Faire cuire pendant 12 à 15 minutes, jusqu'à ce que les Mince pies aient pris une jolie couleur dorée. Laisser refroidir pendant quelques minutes avant de démouler et saupoudrer généreusement de sucre glace...

Let it snow ! Let it snow ! Let it snow !


Elles ont l'air toutes simples ces tartelettes. Mais ce sont des trésors : une pâte sucrée parfaite qui cache des fruits fondants et épicés. Inoubliable.

27 November 2013

"No bake" cheesecake 2.0

Toujours pas de cuisson* et un démoulage "risque zéro"... aujourd'hui sera un jour "YES TO CHEESECAKES".




Pour un cheesecake de 8 à 10 parts
300 g de fromage Philadelphia (moins salé que le Saint-Moret)
300 g de crème fleurette Elle & Vire (qui a une très bonne tenue). Elle doit être très froide.
60 g de sucre glace (ou un peu plus selon le goût)
le jus et le zeste finement râpé d'un petit citron bio
150 g de Shortbreads Highlanders** de chez Walkers (Monoprix, rayon épicerie anglaise des grands magasins)
20 g de beurre fondu
250 g de framboises fraiches
+ 1 cercle à vacherin de 14 x 6 cm (plus grand c'est possible mais le gâteau sera moins haut)

Beurrer l'intérieur du cercle à vacherin et l'entreposer au frigo. Le beurre doit se figer. Découper un morceau de papier cuisson de la taille du cercle. Il servira de base au cheesecake. 
Broyer finement les Shortbreads à l'aide d'un robot à lame, ajouter le beurre fondu et mélanger. Répartir au fond du cercle préalablement posé sur le papier cuisson. Tasser (pas trop quand même) avec le dos d'une cuillère. Remettre au frais pendant la préparation de la crème.
Dans un bol à pâtisserie (pas trop large) mélanger le fromage Philadelphia, le sucre glace, le zeste et le jus de citron. Battre au fouet électrique jusqu'à ce que le mélange monte et s'aère. La crème va d'abord devenir liquide ; elle va ensuite monter comme de la chantilly (en plus compacte). Cela prend 6 à 7 minutes. Réserver au frais. Dans un deuxième bol, monter la crème fleurette jusqu'à ce qu'elle soit bien ferme. A l'aide d'une cuillère à soupe, ajouter la chantilly à la crème en 3 fois. Battre une dernière fois pendant quelques secondes afin homogénéiser l'ensemble.
Dresser dans le cercle en essayant de ne pas faire de bulles. Réserver au frais pendant deux heures au moins. A partir de ce moment, le cheesecake sera facile à démouler et à découper. Il aura une tenue parfaite.
Recouvrir le gâteau de framboises et réserver au frais jusqu'au moment de servir.

TIPS OF THE DAY :
. Pour un démoulage sans stress : utiliser un sèche-cheveux pour réchauffer le cercle pendant quelques secondes (pas plus !!!). Il glissera tout seul.
. Monter le gâteau directement sur le plat de service. Cela évitera toute manipulation hasardeuse de dernière minute.
. Si vous faites ce cheesecake à l'avance (pour le lendemain par ex.), démoulez-le tout de même au bout de 2 ou 3 heures. Sinon, la crème pourrait accrocher au cercle et être moins lisse.


Ce cheesecake se conserve très bien et reste très beau pendant 2 jours au réfrigérateur.



* ... pas de gélatine non plus.
** Les Shortbreads Highlanders sont parfaits. Pas besoin d'ajouter de sucre. Le fond des cheesecakes ne se détrempera pas et gardera une texture légèrement croquante.

25 October 2013

"No bake" cheesecakes

Des cheesecakes sans cuisson et sans démoulage* ?
Ben, c'est facile alors...



Pour 8 à 10 petits cheesecakes
300 g de fromage Philadelphia (moins salé que le Saint-Moret)
300 g de crème fleurette Elle & Vire (qui a une très bonne tenue). Elle doit être très froide.
60 g de sucre glace (ou un peu plus selon le goût)
le jus et le zeste finement râpé d'un petit citron bio
150 g de Shortbreads Highlanders** de chez Walkers (Monoprix, rayon épicerie anglaise des grands magasins)
8 à 10 caissettes ou verres bistro Duralex ou petits ramequins

Broyer finement les Shortbreads à l'aide d'un robot à lame et répartir la poudre obtenue au fond des caissettes. Tasser avec le dos d'une petite cuillère.

Dans un bol à pâtisserie (pas trop large) mélanger le fromage Philadelphia, le sucre glace, le zeste et le jus de citron. Battre au fouet électrique jusqu'à ce que le mélange monte et s'aère. La crème va d'abord devenir liquide ; elle va ensuite monter comme de la chantilly (en plus compacte). Cela prend 6 à 7 minutes. Réserver au frais.

Dans un deuxième bol, monter la crème fleurette jusqu'à ce qu'elle soit bien ferme.

A l'aide d'une cuillère à soupe, ajouter la chantilly à la crème en 3 fois. Battre une dernière fois pendant quelques secondes afin homogénéiser l'ensemble.

Dresser dans les caissettes*** avec une poche à douille cannelée. Réserver au frais pendant deux heures au moins.

Ces cheesecakes se conservent très bien pendant 2 jours au réfrigérateur.

* ... sans gélatine non plus !

** Les Shortbreads Highlanders sont parfaits. Pas besoin d'ajouter de beurre ou de sucre. Le fond des cheesecakes ne se détrempera pas et gardera une texture légèrement croquante.

*** Si vous préférez dresser les cheesecakes dans des ramequins, n'utilisez pas de poche à douille. Il suffit de remplir les ramequins à ras bord et lisser la surface avec une spatule ou la lame d'un couteau plat.

14 September 2013

"YES TO MUFFINS" crumble-myrtilles

Oui je milite et je passe même aux actes... alors aujourd'hui sera un jour "YES TO MUFFINS".




Pour 16 à 20 muffins
250 ml de buttermilk ou lait fermenté, lait ribot... (si vous n'avez pas de buttermilk, remplacez-le par un yaourt nature mélangé à 125 ml de lait)
2 œufs
450 g de farine
200 g de sucre en poudre
1 sachet de levure chimique
2 pincées de sel
110 g de beurre froid
250 de myrtilles fraîches
le zeste râpé d'un citron
30 g de beurre fondu

Préchauffer le four à 180°C - chaleur ventilée.
Battre légèrement les œufs avant les incorporer au lait dans un petit récipient. Dans le bol d'un robot, mixer la farine, le sucre, le sel, la levure et le beurre coupé en petits morceaux jusqu'à ce que le mélange devienne sableux. Réserver 150 g de ce mélange (vous l'utiliserez plus tard pour faire le streusel).

A l'aide d'une spatule, incorporer le mélange lait-œufs au mélange farine-beurre-sucre. Remuer le moins possible, sous peine de voir vos muffins durcir à la cuisson. Si la pâte vous semble trop épaisse (le degré d’absorption des liquides varie selon le type de farine utilisé) ajouter 2 ou 3 cuillerées à soupe de
buttermilk). Terminer en mélangeant délicatement les myrtilles et le zeste de citron à la pâte. Remplir aux 2/3 les empreintes beurrées d'un moule à muffins.

Pour le streusel, ajouter 30 g de beurre fondu au mélange farine-beurre-sucre réservé à cet effet. Travailler avec une fourchette et ajouter éventuellement un peu de sucre si le résultat n'est pas suffisamment friable. Répartir le streusel sur les muffins et faire cuire pendant 20 minutes.

16 August 2013

Frozen yogurt à la pastèque

Pas un pas dans Paris sans tomber sur une échoppe de Frozen Yogurt. C'est vrai que c'est bon ! Et comme en plus c'est pas compliqué, on va faire les nôtres à la maison.


Pour 4 frozen de 125 ml
250 g de chair de pastèque bien rouge
250 ml de yaourts brassés doux (= 2 pots)
40 g de sucre

Mixer la pastèque, le yaourt et le sucre jusqu'à ce que le mélange soit parfaitement homogène. Verser dans une sorbetière ou une turbine à glace et laisser prendre pendant 40 à 50 minutes.
Servir immédiatement dans des coupes ou, si vous préférez une présentation plus "Sunday", remplir une poche à douille cannelée de préparation et la laisser raffermir 20 à 30 minutes au congélateur (pas davantage car elle deviendrait trop dure). Dresser les glaces dans des pots individuels et les décorer de morceaux de fruits si vous aimez...

25 July 2013

Smoothie pastèque-orgeat

C'est pas une recette, juste une idée...
Parce que plus simple, y'a pas.



750 g de chair de pastèque bio épépinée
50 g de sirop d'orgeat de bonne qualité
1 blender ou 1 mixer efficace
plein de glaçons pour servir

Mixer les morceaux de pastèque avec le sirop d'orgeat. Si la pastèque est peu sucrée, il faudra peut-être ajouter un peu de sirop. Servir avec plein de glaçons... ben oui, il fait chaud là !

12 July 2013

Galette myrtilles-framboises

Vous êtes en goguette (ben oui c'est l'été) et bien sûr pas de moule et pas de robot sous la main.
Pas grave, j'ai la recette "zéro outillage" qui sauvera la situation.



Pour 6 personnes
200 g de farine
100 g de beurre froid coupé en petits morceaux
20 g de sucre
50 ml d'eau froide
350 g de myrtilles et framboises mélangées

30 g de sucre
1 c à s rase de farine
le zeste finement râpé d'un citron bio*
le jus d'un demi citron bio*

+ 1 jaune d'œuf mélangé à 2 c à s d'eau pour dorer la pâte
+ 2 c à s de sucre roux pour saupoudrer

Dans un grand saladier, verser la farine, le sucre, le beurre et l'eau. Commencer par mélanger du bout des doigts avant de malaxer un peu plus énergiquement. Travailler la pâte le moins possible afin de ne pas la réchauffer. Arrêter dès qu'elle commence à former une boule. Le résultat doit être souple mais pas collant. Réserver au frais pendant 30 minutes.

Dans un autre saladier mélanger les myrtilles, le sucre, la farine, le zeste et le jus de citron. Ajouter délicatement les framboises.




Préchauffer le four à 180°C - chaleur ventilée.

Fariner légèrement la pâte avant de l'étaler sur une feuille de papier sulfurisé. Former un cercle de 30 cm de diamètre.

Disposer les fruits sur la pâte en laissant une bordure de 5 cm. Rabattre les bords de pâte sur les fruits et dorer au jaune d'œuf. Saupoudrer la pâte de sucre, faire glisser la tarte sur une plaque à pâtisserie et faire cuire pendant 35 minutes environ.

* ne surtout pas oublier le citron car c'est lui qui fait toute la différence.

02 June 2013

Grand financier citron-myrtille

Coupé en petits cubes il est PAR-FAIT pour endimancher des fraises au sucre toutes simples.


Pour un moule carré de 22 cm de coté
100 g de beurre
220 g de sucre glace
120 g de poudre d'amande
90 g de farine
6 blancs d’œufs
le zeste finement râpé de 2 citrons bio
150 g de myrtilles fraîches
+ sucre glace pour la déco

Préchauffer le four à 170°C - chaleur ventilée.

Dans une petite casserole, faire fondre le beurre à feu moyen jusqu'à ce qu'il prenne une jolie couleur dorée (= beurre noisette). Réserver et laisser refroidir (après l'avoir filtré avec une passoire à thé).
Chemiser de papier sulfurisé un moule carré de 22 cm de coté.

Dans un saladier, mélanger le sucre glace, la farine et la poudre d'amande. Ajouter les blancs d’œufs, le zeste des citrons et le beurre noisette. Fouetter afin d’homogénéiser le tout.
Verser la pâte dans le moule et répartir les myrtilles sur toute la surface. Les enfoncer une par une, juste assez pour les recouvrir de pâte.
Faire cuire pendant 30 minutes en surveillant. Si le financier dore trop rapidement, le protéger avec une feuille d'alu.

Patienter quelques minutes avant de démouler. Laisser refroidir complètement sur une grille. Saupoudrer de sucre glace.


Tips of the day :
1.Ce gâteau peut être préparé la veille. Grâce à la poudre d'amande il ne sèchera pas et sera aussi bon le jour J.
2.La recette marche aussi très bien avec des framboises.


04 May 2013

Shortcakes

Les fraises de pays sont de retour et ça se fête ! ... avec des Shortcakes !!! La recette est un peu tradi, mais avec une présentation proprette on lui donne un petit coup de frais.


Pour 12 shortcakes
250 g de farine
70 g de sucre
10 g de levure
2 g de sel
le zeste finement râpé d'1 citron bio
50 g de beurre froid coupé en petits morceaux
170 g de crème fraiche épaisse
+ 2 c à s de beurre fondu et 2 c à s de sucre pour la déco

20 cl de crème fleurette très froide (Elle & Vire si possible : parce qu'elle monte vite et a une bonne tenue)
une barquette de 300 g de fraises de pays coupées en fines lamelles
un peu de sucre en poudre

Préchauffer le four à 180°C - chaleur ventilée.
Verser la farine, la levure, le sel et le sucre dans le bol d'un robot. Mélanger rapidement.
Ajouter le beurre et mélanger en utilisant la fonction "pulse" 5 ou 6 fois. Terminer par la crème fraiche et "pulser" de nouveau une dizaine de fois. La pâte ne forme pas encore une boule, elle est constituée de gros morceaux farineux
Transférer la pâte sur un plan de travail fariné et la travailler à la main pour en faire une boule. La pâte est un peu molle, c'est normal. L'étaler à l'aide d'un rouleau à pâtisserie jusqu'à ce qu'elle ait 2,5 cm d'épaisseur puis découper les Shortcakes avec un emporte-pièce de 5 cm de diamètre. Plonger l'emporte pièce dans la farine entre chaque découpe car la pâte est collante.
Disposer les Shortcakes sur un plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en prenant soin de bien les espacer car il vont beaucoup gonfler. Les badigeonner de beurre fondu et les saupoudrer de sucre. Faire cuire pendant 12 minutes. Ils doivent à peine dorer.
Laisser refroidir sur une grille.
Pendant ce temps, préparer la crème montée en fouettant la crème fleurette à l'aide d'un batteur électrique.
Le montage : juste avant de servir les Shortcakes, les couper en 2 et recouvrir la base de fraises que vous saupoudrerez (un peu) de sucre puis de crème que vous saupoudrerez de sucre aussi. Terminer en déposant le dessus du shortcake sur le tout.

03 April 2013

Gaufres croustillantes - Sprø vafler*

Chez ma copine Edel les gaufres sont toujours par-faites. 
Légères et croustillantes... je veux la recette !
"C'est pas un secret" alors elle me la donne.
Chez elle, on a toujours fait comme ça.



Pour 12 grandes gaufres
250 g de farine T55
1/2 sachet de levure chimique (6 g)
2 oeufs
3 c à s de sucre
60 g de beurre fondu
50 g de crème liquide
375 ml de limonade de bonne qualité**
sucre glace pour saupoudrer

Dans un grand saladier, tamiser la farine, la levure et le sucre. Former un puits dans lequel vous verserez les œufs, la crème et le beurre fondu. Battre au fouet en incorporant progressivement les ingrédients secs aux ingrédients liquides afin d'évier la formation de grumeaux. Terminer en ajoutant la limonade en trois fois. La pâte est prête et ça n'a pris que 5 minutes.

Faire chauffer votre gaufrier (puissance maxi). Beurrer les plaques à l'aide d'un pinceau.

Verser la pâte dans les empreintes à l'aide d'une petite louche et laisser cuire les gaufres pendant 4 à 5 minutes. Elle doivent avoir une jolie couleur dorée.

Saupoudrer généreusement de sucre glace et croquer sans attendre.


*  En norvégien, sprø vafler = gaufres croustillantes.
** Dans cette recette, la limonade remplace le lait. Au goût, elle est insoupçonnable mais c'est elle qui donne aux gaufres leur légèreté et leur croustillant.

15 February 2013

On révise ses classiques #12 - Les croissants

Les croissants, c'est pas que c'est compliqué à faire, c'est juste un peu long à expliquer...



Impossible de décrire ce que l'on ressent en mordant pour la première fois dans ce feuilletage à la fois croustillant et fondant... à la saveur si équilibrée...
Et foi de pâtissière, quand vous aurez goûté à ces croissants, les autres... oubliés !

Pour 20 croissants (adapté de la recette des Croissants au beurre de Christophe Felder)
500 g de farine T45
50 g de sucre
10 g de sel
120 g de beurre ramolli
1 sachet (6 g) de levure de boulanger instantanée (celle de Francine marche vraiment très bien)
250 ml de lait froid

+ 250 g de beurre ferme pour le tourage
+ 2 jaunes d’œufs et 2 CS d'eau pour dorer


Mettre la farine, le sucre, le sel, le beurre (120 g) et la levure dans la cuve de votre robot pétrisseur équipé du crochet. Commencer à pétrir et ajouter progressivement le lait. Poursuivre pendant 5 minutes au moins. La pâte va se lisser et se décoller des bords de la cuve. L'envelopper dans un film et la placer au réfrigérateur pendant 1 heure.


-1- Fariner sans excès votre plan de travail et étaler la pâte en lui donnant la forme d'un rectangle de 60 x 30 cm.
Aplatir le beurre de tourage entre 2 feuilles de papier sulfurisé jusqu'à ce qu'il ait la forme d'un carré de 25 x 25 cm.

-2- Poser le beurre sur l'une des moitiés de la pâte et le recouvrir avec l'autre moitié. Vous obtenez un carré de 30 x 30 cm. Souder les 2 épaisseurs de pâtes en appuyant sur les bords afin d'éviter les fuites de beurre.

-3- Donner à la pâte un 1/4 de tour (afin de travailler toujours dans le même sens) et l'étaler en un rectangle de 30 x 60 cm et de 6 mm d'épaisseur.

-4- Replier les 2 extrémités jusqu'au milieu du rectangle et plier en 2 de nouveau afin d'obtenir...

-5- ... 4 épaisseurs [= 1er tour]. Envelopper la pâte dans un film et repos pendant 1 heure au réfrigérateur.

-6- Poser la pâte sur votre plan de travail (pliure à droite) et l'abaisser de nouveau en un long rectangle de 6 mm d'épaisseur.

-7- Plier la pâte en 3 pour obtenir 3 épaisseurs [= 2ème tour]. Protéger la pâte avec un film et la laisser reposer 1 heure au frigo.

-8- Répéter les étapes 6 et 7 [= 3ème tour] puis repos pendant une heure au frigo... pour la dernière fois !
Puis changement de manœuvre, cette fois on va étaler la pâte dans les 2 sens (hauteur et largeur) pour former un grand carré de 4 mm d'épaisseur. Couper le carré en 2 : vous obtenez 2 rectangles.

-9- Utiliser un grand couteau très tranchant pour découper de longs triangles ayant une base de 12 cm environ. Faire une entaille au milieu de la base (pour faciliter le façonnage) et enrouler délicatement les croissants.

MERCI Loukoum de m'avoir inspiré ce tuto "Pâte à croissant".




Les disposer, pointe en-dessous (cela leur évitera de se dérouler pendant la cuisson) sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en prenant soin de suffisamment les espacer.



Laisser lever pendant 2 heures dans un endroit chaud, près d'un four ou d'un radiateur par exemple. Les croissants doivent doubler de volume.

Préchauffer le four à 180°C - chaleur ventilée.

Dans un bol, battre les jaunes d’œufs avec 2 cuillerées à soupe d'eau. Dorer les croissants (délicatement) à l'aide d'un pinceau.

Enfourner et faire cuire pendant 12 minutes en bien surveillant car ils doivent dorer sans excès. Trop cuits, ils seraient secs... et ce n'est pas ce que nous voulons !

Tips of the day :
Tip 1. Dans cette recette, rien de difficile mais c'est un peu longuet, j'avoue ! Alors je m'y prends la veille pour le feuilletage [= les 3 tours de pâte] et le jour J, il ne reste plus qu'à étaler, découper et enrouler. Beaucoup plus gérable.

Tip 2. Christophe Felder dit qu'une fois qu'on a réalisé les croissants, on peut les congeler crus. Mais pas encore testé...

16 January 2013

Gâteaux fondants aux noix & au chocolat

C'est LA recette qui va bien...
D'abord, on met beaucoup de noix et de chocolat dans ces gâteaux-là... et puis, ils sont encore meilleurs à J+1 et même à J+2 (à la fois FOU et pratique !).
Et à J+3 ?
Aucune idée...




Pour 10 petits gâteaux (adapté d'une recette publiée dans Saveurs hors-série n°11 - hiver 2012)
120 g de chocolat noir de bonne qualité (à 60% de cacao)
180 g de cerneaux de noix
100 g de sucre glace
100 g de beurre mou
80 g de sucre semoule
4 blancs d’œufs
1 pincée de sel


Préchauffer le four à 180°C - chaleur tournante.

Beurrer très généreusement 10 moules à tartelettes (lisses et bas) et les entreposer au réfrigérateur pendant la préparation de la pâte. Sinon, vous pouvez, comme moi, doubler les moules de caissettes à tartelettes.

Moudre finement (au robot) les cerneaux de noix mélangés au sucre glace.
Faire fondre le chocolat au bain-Marie (ou au four micro-ondes - puissance mini).
Dans un grand saladier, mélanger le sucre semoule, le beurre mou, le chocolat fondu et les noix.
À l'aide d'un batteur électrique, monter les blancs d’œufs en neige ferme avec une pincée de sel et les incorporer (délicatement) en 4 fois à l'appareil au chocolat.
Répartir la pâte dans les moules et faire cuire pendant 15 minutes. Les gâteaux vont gonfler puis se craqueler. Ils sont cuits lorsqu'ils paraissent fermes sous les doigts. Ils vont durcir et se dégonfler en refroidissant.
Ces gâteaux fondants gardent leur texture légère et aérée pendant plusieurs jours à condition de les conserver dans une boite hermétique